13 janv. 2009

Hiboux, Choux, Cailloux, Genoux, Troux.....

Je suis "désespérée".... Crapouille#1 et Crapouille #2 trouent de façon systématique tous leurs pantalons....quelle qu'en soit la marque, et quelle qu'en soit la matière.
Crapouille#1 arrive même à me trouer les bas de pyjamas PB !
Jusqu'à ce que je lise son billet, qui lui même renvoyait à celui-ci, je me ruinais en "ronds tout fait" ou bien, le pantalon partait pour une seconde vie, pour courir dans les champs.

Mais maintenant, voilà le résultat :





Il y en a de toutes les formes, et de tout tissus !

Juste pour savoir, vos enfants aussi trouent leurs pantalons ?
Et les filles aussi ou bien n'est ce que les garçons ?

8 commentaires:

Cécile a dit…

Les deux mon capitaine ! mais surtout les moussaillons !
et les mères aussi ! je viens de coudre une jolie fleur en liberty sur mon Jean préféré !
Garde bien les chutes parce que tu as quelques années de 4 pattes devant toi !

marion a dit…

Surtout les garcons, enfin le garcon... Il fut un temps, je decousais les poches pour cacher les trous, puis coupais les pantalons juste au desus du trou pour en faire des bermudas en été. Puis, plu rien il a grandit, les trous sont partis... Et les trous des chaussures, parce qu'ils freinent avec les pieds, tu as aussi ?

clairesoleil a dit…

chez nous les trous sont réguliers... je mets aussi des fromes en apliqué... ainsi sucette, ballon, fleur ont fleuri sur les genoux...
mais je râle à chaque fois... comment font-ils ?????

Cath. a dit…

Cécile : Rassures moi, tu ne l'as pas troué au bout de 2 semaines ton Jean !!!
Promis, je grade tout !!

Marion : Ici aussi quelques chaussettes trouées, mais vraiment d'usure...celles portées par les 2 Crapouilles !

Claire : Je ne sais pas comment ils font lol

BriBriMX a dit…

je souris car je prévois de faire un bilet là-dessus!!!

P-M.B. a dit…

Par ici, on appelle ça un tapon.

Excellent idée pour "faire durer".

J'ai du mal avec la mode des pantalons troués (souvenir de mon enfance de pauvre). Quand un élève se présentait ainsi fagoté en classe, je m'assurais que c'était un choix et non une obligation, et lui expliquais que, sans l'avoir voulu, c'était une insulte aux gens qui ne peuvent pas faire autrement.

Et lui demandais de revenir le lendemain avec un pantalon correct.

maprairie a dit…

en plein dedans en ce moment ! neuf d'il y a un mois et déjà des trous

So a dit…

Ici même combat.....
J'imagine qu'il en sera de même pour Côme !!!
Bravo pour la petite puce qui s'annonce !